logo

Bénin – Performances économiques Covid-19 et Nigeria : les deux ennemis de l’embellie

Premier producteur de coton en Afrique avec 712 000 tonnes pour la saison 2019-2020, le Bénin est depuis le 1er juillet 2020 un « pays à économie intermédiaire ». Mais la fermeture par le Nigeria de ses frontières, ajoutée aux effets du Covid-19, risque de plomber cette dynamique.

Un taux de croissance de 6,7 % du PIB, un taux d’inflation de 0,1 %, un déficit budgétaire de 2,5 %, un ratio de l’encours d’endettement sur le PIB nominal de 56,2 %, un taux de pauvreté de 40 %, un taux de pression fiscale de 14,1 %, un ratio de masse salariale sur recettes fiscales de 44 %… ces statistiques de 2019, en nette progression par rapport à celles de l’année précédente, montrent à suffisance que le Bénin est dans une période de bonne performance économique. L’un des fruits de celle-ci est l’entrée du pays, pour la première fois depuis 1960 selon le classement publié par la Banque mondiale le 1er juillet dernier, dans la catégorie très enviée des pays à revenu intermédiaire. Le Bénin, qui rejoint ainsi d’autres grands du continent comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Maroc, a pu obtenir ce résultat grâce à l’amélioration de son produit intérieur brut (PIB) par habitant, passé de 870 US$ à 1 250 US$. Une performance elle-même due au rebasage des comptes nationaux, avec 2015 comme référentiel et « une accélération continue du rythme de création de richesse nationale », précise le ministre de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni. Le pays a également récolté d’autres bonnes notes en matière économique, notamment s’agissant de transparence économique dans l’espace UEMOA et de bonne qualité de vie, où il fait partie des dix premiers. Á tout cela s’ajoute le premier rang en production de coton décroché sur le continent devant le Mali et le Burkina Faso. Là encore, ce sont les fruits des efforts fournis par le gouvernement, surtout en ce qui concerne les réformes destinées à professionnaliser la filière et à redonner confiance à ses acteurs : producteurs, transporteurs, encadreurs, égreneurs, triturateurs… Selon le ministre Wadagni, le Bénin est également champion ouest-africain en matière d’intégration au regard des nombreux efforts consentis sur la libre circulation des personnes et des biens et sur la facilitation de la destination Bénin à presque tous les pays africains. « Le Bénin respecte en 2019 l’ensemble des critères de convergence de premier rang et est donc, comme les autres pays de l’UEMOA, prêt pour la mise en circulation de la monnaie unique de la CEDEAO », déclare d’ailleurs le ministre Romuald Wadagni. Mauvaise passe Un bémol, cependant : parti tel une fusée dans le ciel économique ouest-africain, le Bénin pourrait être arrêté en pleine ascension à cause de deux facteurs exogènes qui annihilent les efforts du gouvernement. Tout d’abord la fermeture par le Nigeria de ses frontières terrestres avec le Bénin depuis le 20 août 2019, ensuite l’arrivée du Covid-19. En effet, le pays reste très dépendant de l’évolution des politiques commerciales et de change du Nigeria, principal partenaire économique du Bénin qui représente 51 % de ses exportations. Quant au Covid-19, ses effets ont affecté durablement l’économie béninoise. Le plan de riposte, estimé à 1,7 % du PIB, prend en compte la hausse des dépenses de santé, une assistance aux couches vulnérables et un soutien ciblé aux entreprises affectées. En 2020, le budget du Bénin avait consacré  70,31 milliards aux dépenses de santé : 15,1 milliards de ce montant devraient servir à des investissements. Selon un communiqué du FMI publié en avril 2020, « le déficit budgétaire devrait se creuser à 3,5 % du PIB et la croissance économique projetée pour 2021 serait de 3,2 % en raison des restrictions imposées à l’activité économique par le Covid-19. »

Marcel Zoumenou

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52