logo

Compagnie ivoirienne d’électricité: Résolument engagée dans l’ère digitale

Les TIC ont bouleversé le monde, et la CIE s’est vite adaptée à la métamorphose : compteurs intelligents, télégestion du réseau d’éclairage public, Ticket Conso et e-agence, sa révolution numérique est en cours.

Opérateur privé fournissant l’électricité en Côte d’Ivoire depuis 1990, la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) (1), filiale du groupe Eranove, est liée à l’État par une convention de concession pour l’exploitation des ouvrages de production, pour le transport, la distribution et la commercialisation de l’énergie électrique sur tout le territoire ivoirien ainsi que pour l’importation et l’exportation dans la sous-région ouest-africaine.
Première entreprise du secteur de l’électricité à être certifiée ISO 9001 version 2000 en Afrique, elle fournit aussi son expertise et son assistance à d’autres entreprises africaines. Pour accompagner l’État ivoirien dans l’ambition de maintenir et renforcer son rôle de pôle énergétique régional, la CIE s’est lancée dans de nouveaux défis technologiques. Dotée d’une vision à long terme, la CIE consolide ses bases d’entreprise performante ancrée dans le développement durable, entamant dans les différents pôles de son organisation des projets structurants induits par les TIC, avec le double objectif d’offrir à la clientèle un service de qualité tout en améliorant les conditions de travail des collaborateurs, donc leur productivité.
En découle une démarche de facilitation de l’accès à ses services intégrant toutes les innovations liées aux mutations en cours, notamment la digitalisation. Des compteurs intelligents pour une gestion optimale
Le premier pas décisif a été l’utilisation, dès 2014, de compteurs électroniques de type intelligent conçus sur mesure pour le marché ivoirien, un premier palier de développement des smart grid, ces réseaux de distribution favorisant la circulation d’information entre fournisseurs et consommateurs pour ajuster en temps réel le flux d’électricité, et donc mieux le gérer. L’évolution de l’environnement ainsi que celle des techniques de fraude avaient rendu ce choix nécessaire. Les avantages sont nombreux : ce compteur contribue à lutter contre la fraude mais aussi à améliorer la qualité du produit par une meilleure tenue des seuils de tension, une meilleure information des clients sur leur consommation et enfin par la possibilité de télégestion, en phase avec les aspirations des consommateurs et l’optimisation opérationnelle.
Les ambitions ne s’arrêtent pas là puisque ces compteurs assurent aussi la télégestion du réseau d’éclairage public (TERE), une innovation hautement stratégique qui, depuis 2016, fait intervenir un automate intégré aux systèmes de commandes. Outil de contrôle et de gestion à distance, cette solution télégère tous les districts et régions du pays, réduisant de 40 % les allumages en journée. Pour 2018, cela correspond à 479 292 foyers
lumineux. Une plate-forme de dialogue permanent avec l’usager
La CIE met aussi à la disposition de ses clients, grâce à un terminal de paiement électronique (TPE), le Ticket Conso délivré instantanément lors du relevé de l’index de leur compteur : il comporte toutes les informations
à connaitre pour régler la facture. En déploiement progressif depuis fin 2018, ce projet a pour objectif d’améliorer la qualité de la facturation et la satisfaction des clients, qui ont plus de temps pour contrôler leur facture et la régler.
De plus, la CIE a développé une e-agence, « Ma CIE en ligne », un projet lui aussi en déploiement progressif et qui suscite de l’engouement car il donne accès à tous les services, à toutes les informations et à toutes applications utiles pour effectuer ses opérations sans se déplacer : simuler sa facture ou la puissance souscrite de ses équipements, gérer sa consommation, etc. Cette e-agence offre à chaque client un espace personnel pour échanger avec la CIE, lire ses factures, suivre son historique et plusieurs autres services. On le voit bien, cette démarche d’innovation constante renforce l’image de compétitivité attachée à l’opérateur africain de référence qu’est la CIE. Et sachez qu’elle a encore des projets digitaux dans ses cartons.

Andju Ani

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52