logo

Entretien – Directeur général d’Ecobank Guinée

« Un total bilan de 577 M$ en 2018 »

Diawadou Bah, nouveau directeur général d’Ecobank Guinée, dévoile ses objectifs de gouvernance pour cette filiale implantée depuis 20 ans, et indique quel rôle va jouer Emerald Business Club, le club d’affaires créé par le groupe Ecobank en 2018 à Conakry.

Présenté au personnel d’Ecobank Guinée le 6 août dernier dans le hall de l’agence  principale de Kaloum, avez-vous pris la mesure des enjeux qui vous attendent à la tête de cette filiale guinéenne ?

Diawadou Bah : Le premier enjeu sera de consolider notre position de première banque du pays en continuant d’être un partenaire privilégié pour l’État dans le financement des projets stratégiques :  concernant les PME-PMI, soutenir la création d’un tissu industriel fort afin de doter nos économies d’une capacité de transformation locale susceptible de générer de la valeur ajoutée ainsi qu’un savoir-faire, et surtout de participer à la création d’emplois pour la jeunesse, et concernant le contribuable guinéen, favoriser l’émergence d’une classe moyenne à travers l’accès au financement bancaire à moindre coût. Le second enjeu sera d’apporter notre pierre à l’inclusion financière. Comme vous le savez, le groupe Ecobank a entrepris un ambitieux programme dans le but de vulgariser nos produits de banque digitale. Nous espérons placer Ecobank Guinée dans le peloton de tête au sein du groupe Ecobank, mais surtout contribuer fortement à la bancarisation en République de Guinée. Enfin, renforcer les capacités restant un enjeu majeur dans notre société, nous aurons pour objectif la promotion des jeunes talents que nous nous attacherons à faire éclore ainsi que l’investissement dans la formation afin de renforcer les compétences. Cela impactera positivement une qualité de service propre à fidéliser notre base clientèle.

Ecobank Guinée a été créée en mai 1999, soit il y a tout juste vingt ans. Quel est le poids de son réseau d’agences dans le pays ?

Ecobank a démocratisé les pratiques bancaires en Guinée depuis son installation en 1999. Nous avons introduit l’ouverture des agences le samedi et avons donné la possibilité à chaque Guinéen d’avoir un compte bancaire dans le respect de la réglementation et des règles de conformité. Nous avons bâti un réseau de vingt agences, dont 8 à Conakry et 12 à l’intérieur du pays. Nous sommes depuis plusieurs années la première banque de la place en termes de collecte de dépôts, avec 26 % de part de marché, et de total bilan avec 23 % de part de marché pour un total de 16 banques. Á présent, nous nous inscrivons dans une seconde phase, celle de la consolidation. C’est pour cette raison que nous avons entamé un virage très ambitieux, celui de la digitalisation. L’objectif est de rendre la banque accessible à tous partout et à tout moment via des canaux alternatifs. Le groupe Ecobank a lancé l’année dernière à Conakry un nouveau club d’affaires, l’Emerald Business Club, qui s’ajoute à la trentaine que vous avez
en Afrique pour accompagner les PME locales.

Comment comptez-vous identifier ces entreprises et quel processus de sélection avez-vous mis en place ?

Le club Emerald est une initiative du groupe Ecobank qui consiste à identifier des champions potentiels de la croissance inclusive de l’économie africaine. Ces PME sont donc choisies parmi les secteurs à fort potentiel : industries, commerce, agrobusiness, mines… La sélection s’opère sur la base de critères quantitatifs et qualitatifs : réputation, chiffre d’affaires prévisionnel, création d’emplois… Le club a été lancé en 2018 à Conakry et comprend une centaine de membres. Á ces entreprises championnes de demain, la banque a accordé des conditions tarifaires préférentielles et une amélioration significative des conditions d’accès au financement. Un mécanisme d’accompagnement technique est en cours de réflexion afin de contribuer au renforcement des capacités du club et de faciliter l’accès à l’information, facteur-clé de réussite dans le monde des affaires. Notre objectif est d’aider à la formation de grandes entreprises africaines en mettant à disposition notre expertise, notre réseau de 33 pays en Afrique subsaharienne, notre plate-forme digitale pour faciliter les transactions financières et nos solutions de financement adaptées aux besoins spécifiques de ces entreprises.

Comment ont évolué les chiffres-clés d’Ecobank Guinée en 2018 par rapport à 2017 ?

Le total bilan s’élève à 577 millions de dollars US en 2018, contre 463 millions en 2017, soit un taux de croissance de 24,5 %. Les dépôts de la clientèle s’élèvent à 475 millions de dollars US en 2018, contre 393 millions en 2017, soit une augmentation de 22,10 % (83 M$). L’encours net de crédits accordés à la clientèle s’élève à 110 millions de dollars US en 2018, contre 105 millions en 2017, soit un taux de croissance de 5,2 %. Cette hausse porte essentiellement sur les découverts en comptes courants et les prêts amortissables. Enfin, le produit net bancaire (total des revenus) s’établit à 52 millions de dollars US en 2018, contre 45 millions en 2017, soit une hausse de 15,10 %.

Qu’en est-il de vos aides à l’économie en 2018, voire en 2019 puisque l’exercice en cours tire quasiment à sa fin ? Et à ce titre, quelle a été votre feuille de route pour 2019 ?

Ecobank Guinée participe activement au financement de l’économie nationale à travers des concours accordés au secteur privé pour un montant total de 232,2 millions de dollars US en 2018, contre 228,6 millions à fin septembre 2019, à l’État et à ses démembrements pour un montant total de 231,5 millions de dollars US en 2018, contre 210,4 millions à fin septembre 2019, et enfin aux entreprises locales avec un encours net de crédit de 20 millions de dollars US pour les PME à la date du 30 septembre 2019.

Propos recueillis par Paul de Manfred

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52