logo

Entretien – Ministre de l’Économie et des Finances du Togo: « L’éco viendra renforcer et consolider les acquis du franc CFA »

Sani Yaya, ministre de l’Économie et des Finances du Togo, indique qu’en 2020, la contribution de son pays au fonctionnement de la Commission de l’UEMOA, soit 0,8 % prélevé sur les importations, pourrait ne pas atteindre les 4,8 milliards de FCFA initialement prévus.

Quels efforts seront menés par votre département à l’occasion de la mise en circulation de la nouvelle monnaie, l’éco (EC), qui remplacera le franc CFA, notamment pour empêcher la flambée des prix ?

Sani Yaya : Je voudrais indiquer clairement que la nouvelle monnaie, l’éco, lorsqu’elle sera mise en circulation, n’entraînera aucune augmentation particulière des prix. Avec le franc CFA, nous avons réussi à avoir une stabilité des prix, avec un taux d’inflation relativement faible (1,5 % en moyenne sur les six premiers mois de 2020) qui préserve le pouvoir d’achat des populations et assure la compétitivité-prix de nos économies. L’éco viendra renforcer et consolider les acquis du franc CFA en matière de pouvoir d’achat et de préservation de la valeur de la monnaie. Il n’y a donc aucune inquiétude à avoir sur ce point. Je précise que c’est l’une des raisons pour lesquelles les chefs d’État de la CEDEAO ont unanimement décidé que le cadre de la politique monétaire de la future banque centrale de la CEDEAO soit axé sur le ciblage de l’inflation. En d’autres termes, toutes les dispositions seront prises pour assurer la stabilité des prix.

Comment comptez-vous apaiser les inquiétudes des populations ?

Comme nous allons passer d’une union monétaire à une autre, il nous faut beaucoup communiquer pour expliquer à nos populations ce qui a changé et les gains attendus. Le moment venu, ensemble avec les autres ministres de l’Économie et des Finances des pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA), nous définirons la politique et la stratégie de communication et d’information appropriées. En tant que président en exercice du Conseil des ministres de l’UMOA, j’accorde une grande importance à l’information des populations. C’est la seule arme qui nous permettra de briser les fake news, autrement dit les fausses informations qui circulent actuellement sur l’éco.

Le budget 2020 du Togo voté par votre Parlement s’équilibre en recettes et en dépenses à 1 466,2 milliards de FCFA. Peut-on connaître la contribution du Togo au fonctionnement de la Commission de l’UEMOA ?

Chaque État membre de l’UEMOA contribue au fonctionnement de la Commission de l’Union par le biais du Prélèvement communautaire de solidarité (PCS) matérialisé par un taux de 0,8 % appliqué sur les importations de produits de chaque État membre en provenance des pays hors UEMOA. Dans le budget de la Commission de l’UEMOA, au titre de l’exercice 2020, il est prévu que le Togo contribue à hauteur de 4,8 milliards de FCFA au titre du PCS. Ce chiffre est fonction des prévisions initiales des importations hors UEMOA, elles-mêmes endogènes à la croissance économique de notre zone…

Dans quelle proportion la pandémie de Covid-19 impacte-t-elle la croissance togolaise, qui devait s’élever à plus de 5 % en 2020 ?

Je voudrais souligner que le taux de croissance économique du Togo au cours de la décennie passée s’est établi à 6 % en moyenne. Et pour 2020, nous avons prévu un taux de progression de la valeur ajoutée de tous les secteurs d’activité à 5,5 %, après une hausse de 5,3 % enregistrée en 2019. Toutefois, au regard de la pandémie de Covid-19, les dernières prévisions indiquent que le taux de croissance du PIB pourrait plutôt s’établir à 1,3 %, soit une perte importante du rythme de croissance économique avec 4,2 points de pourcentage…

Propos recueillis par Serge-Henri Malet

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52