logo

Entretien – Vice-président d’IAMGOLD en Afrique de l’Ouest

« Essakane représente un investissement cumulé de 408 milliards de FCFA »

Oumar Toguyeni, vice-président d’IAMGOLD en Afrique de l’Ouest, précise que le groupe possède un solide portefeuille de projets d’exploration et de développement au Mali, au Sénégal, en Guinée et au Burkina Faso, pays de sa mine phare employant 2 430 salariés directs dont 96 % de nationaux.

En 2018, quel est le bilan de votre mine en production Essakane, sachant qu’en 2017, vous avez extrait 431 896 Oz (onces), soit environ 13 tonnes, contre 419 166 Oz en 2016 ?

Oumar Toguyeni : La mine d’or Essakane a démarré sa production en juillet 2010, soit il y a maintenant 10 ans. Essakane représente un investissement cumulé de 408 milliards de FCFA. L’année 2018 a consolidé la croissance soutenue de la mine Essakane. Nos résultats annuels 2018 sont conformes à nos prévisions. Notre mine affichait en 2018 une production de 450 036 onces (Oz, environ 14 tonnes) contre une performance de 431 896 Oz en 2017, soit une progression de 4,2 %. De 2010 à 2018, les achats locaux de la mine ont représenté 872 milliards de FCFA. Sur la même période, la mine Essakane a contribué directement au budget de l’État pour 325 milliards de FCFA en termes d’impôts, de taxes et de royalties.
La mine Essakane n’étant pas la seule du groupe
IAMGOLD en Afrique de l’Ouest, peut-on avoir un
aperçu de sa présence dans la sous-région et de l’importance
de ses unités de production ?
En Afrique de l’Ouest, nous avons une mine en exploitation
au Burkina Faso, Essakane, qui est notre mine
phare. Nous travaillons sur un projet de développement
avancé à Boto, au Sénégal, ainsi que sur des
projets d’exploration au Mali, en Guinée et, bien sûr,
au Burkina Faso. Nous étions en co-entreprise dans les
mines de Sadiola et de Yatela au Mali mais récemment,
IAMGOLD Corporation a annoncé de concert avec
son partenaire en co-entreprise AngloGold Ashanti
Limited qu’elle concluait une entente de vente de leurs
participations conjointes dans SEMOS. Cette vente ne
signifie toutefois pas un désengagement du Mali, car
nous restons très actifs sur nos projets d’exploration
de Siribaya dans la région de Kenieba.
En 2019, en tant que société citoyenne et dans le cadre
du développement communautaire, de quelle manière
la mine s’est-elle illustrée dans l’amélioration des conditions
de vie des populations riveraines ?
Nous menons nos opérations dans le respect des communautés
hôtes et de l’environnement. Chez IAMGOLD,
rien n’est plus important que la santé-sécurité des
employés : elle fait partie intégrante de nos valeurs et
de notre vision « Zéro incident ». Notre stratégie de
développement communautaire s’appuie sur 3 piliers
principaux. D’abord la création d’emplois directs et
indirects : Essakane comptait 2 430 employés fin 2018,
dont 96 % de nationaux, 11 % de ces employés étant
des femmes et près de 40 % provenant des communautés
riveraines. Ensuite, les investissements communautaires
où la mine Essakane a inscrit dans son approche
ses projets dans le cadre des Plans communaux de développement
(PCD) et du Plan régional de développement
(PRD). Nous sommes extrêmement fiers de contribuer
à la prospérité socioéconomique de notre région hôte
et du Burkina Faso. La mine Essakane assume pleinement
son rôle d’entreprise citoyenne et responsable
en appuyant différentes initiatives
locales et nationales telles
que l’électrification solaire du
Centre hospitalier régional de
Dori en septembre 2019. Ce
projet d’environ 120 millions
de FCFA permettra l’alimentation en énergie solaire
de 10 services : bloc opératoire, réanimation, chirurgie,
pédiatrie (néonatologie, réanimation), médecine,
urgences, radiologie, maternité, administration, ateliers
de maintenance et morgue. IAMGOLD participe également
à la réalisation de projets structurants comme « Eau et croissance économique durable » ECED-Sahel,
qui améliore l’accès à l’eau potable pour les communautés
locales et représente un investissement de plus
d’un milliard de FCFA. Un projet exceptionnel réalisé
en partenariat avec l’État burkinabè, le gouvernement
du Canada et la fondation One Drop ainsi que l’agence
Cowater. Les travaux concernent l’alimentation de Dori
et des 17 villages environnants, soit une population
actuellement estimée à 54 844 habitants et projetée à
84 089 habitants en 2030. Enfin, les achats de biens et
services locaux : la mine d’or Essakane est un moteur de
transformation de l’économie nationale et de sa région
hôte. Les 872 milliards de FCFA d’achats locaux auprès
de 500 fournisseurs de la mine sont des retombées
dans l’économie nationale. Plus de 15 milliards de
FCFA de ce chiffre d’affaires ont été réalisés par des
entreprises du Sahel, région hôte de la mine. Le volume
des investissements d’IAMGOLD est une opportunité
pour le Burkina Faso de créer plus de valeur ajoutée
afin d’assurer au pays un développement socioéconomique
durable. La mise en oeuvre de la politique
d’achats locaux à Essakane a permis d’améliorer la
performance des entreprises et des fournisseurs locaux.
Comment appréhendez-vous les questions de sécurité,
notamment dans le secteur minier, qui est stratégique
pour l’économie du pays ?
Il est vrai que le Burkina Faso fait face à des défis
sécuritaires et que le secteur minier n’est pas épargné.
Notre priorité étant la sûreté et la sécurité de nos
employés, des mesures de sécurité rigoureuses sont
en place, et nous nous ajustons continuellement avec
les ressources appropriées en collaboration avec le
gouvernement burkinabè.
En termes de développement et de perspectives, quels
sont les objectifs d’IAMGOLD en Afrique de l’Ouest
en 2020 ?
Il est important de rappeler que c’est en Afrique de
l’Ouest qu’IAMGOLD a vu le jour. Notre présence est
établie dans la région depuis le début des années 1990
avec la découverte et le développement de Sadiola.
Depuis, la petite entreprise est devenue un acteur
majeur présent sur trois continents et, surtout, nous
sommes un acteur minier important en Afrique de
l’Ouest avec une présence active dans 4 pays : Mali,
Burkina Faso, Sénégal et Guinée. La stratégie de développement
d’IAMGOLD dans la région s’appuie sur
notre histoire et sur nos valeurs fondamentales qui
sont le développement de notre personnel, le partage
des valeurs avec nos parties prenantes tout en
cherchant continuellement à améliorer les pratiques
minières de manière rentable, sûre et responsable. Nous
savons comment opérer en Afrique de l’Ouest car nous
avons l’expertise technique et culturelle. D’ailleurs,
nous jouissons d’une excellente réputation dans cette
région où IAMGOLD est solidement engagé : nous
recherchons toujours une croissance qualitative en
ajoutant des capacités à court terme au sein de nos
opérations existantes, notamment la mine Essakane,
et des capacités à moyen et long termes avec notre
projet phare de Boto pour lequel nous venons de recevoir
le permis d’exploitation et qui, nous l’espérons,
lancera la nouvelle vague de mines en opération de la
compagnie dans la région. Nous possédons également
un solide portefeuille de projets d’exploration et de
développement au Burkina Faso, au Mali, au Sénégal
et en Guinée.
Propos recueillis par Serge-Henri Malet

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52