logo

Onomo Hotels magnifie l’Afrique

Qu’est-ce qui fait la singularité et la force d’Onomo Hotels ? Sans doute le parti pris de magnifier l’Afrique telle qu’elle est, dans son impressionnante diversité, sa riche culture ancestrale et sa puissante modernité, en conciliant habilement respect des standards internationaux et mise en valeur de trésors traditionnels comme l’hospitalité.

La seule dénomination de ce groupe hôtelier, dont le siège se trouve à Casablanca, au Maroc, constitue en soi un voyage et suggère la brûlante nécessité d’une alliance, voire d’une réconciliation, entre la tradition la plus ancienne et la modernité la plus récente. En effet, Onomo tire son origine de la cosmogonie dogon, histoire légendaire de la création du monde chez ce peuple installé depuis le XIIIe siècle sur le territoire de l’actuel Mali, et qui, à côté des affabulations et croyances constitutives de toute légende, a révélé de stupéfiantes et mystérieuses connaissances astronomiques. Onomo fait référence à l’harmonie sur  terre… En ces temps de pandémie et de réchauffement climatique générés par les activités humaines ainsi que d’insécurité associée à l’extrémisme, l’on ne saurait formuler un souhait plus approprié aux nécessités du moment. Ainsi s’opère un ancrage identitaire totalement en phase avec les lieux et le temps où il s’inscrit. Aux racines de l’Afrique du XXIe siècle Créé en 2009 avec, dès 2010, une première ouverture à Dakar, le groupe Onomo Hotels, sous la houlette de Cédric Guilleminot, Chief Executive Officer (CEO) et
de Souleymane Khol, Chief Operating Officer (COO), possède à ce jour un parc de 21 hôtels en exploitation dans 12 pays : Sénégal, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Togo, Afrique du Sud, Guinée, Rwanda, Maroc, Cameroun, Tanzanie et Mozambique. Avec plus de 2 700 chambres et appartements sur le continent, le groupe Onomo Hotels est aujourd’hui la plus grande chaîne hôtelière africaine. Solidement enraciné dans une Afrique palpitante, Onomo Hotels vibre aux rythmes et à l’esprit de son continent. Développant des hôtels au coeur de l’Afrique, le groupe promet en retour de mettre d’Afrique au coeur de ses hôtels. Il y puise par exemple son sens de l’accueil et a pour credo l’hospitalité, dont l’emblème universel, reçu en partage par l’humanité entière, est le sourire : celui que recevront les hôtes et qui, chez Onomo, se veut franc, chaleureux et surtout contagieux, et celui que les agréments du séjour ne manqueront pas d’imprimer alors sur le visage des visiteurs.

D’ailleurs, manifestant dès le début sa volonté de mettre en valeur la culture africaine, le groupe a créé le label Onomo Africa’s Finest, qui a pour ambition de proposer dans tous les hôtels, aussi bien dans leur design que dans leurs offres et événements, le meilleur de la créativité et du savoir-faire des artisans et créateurs africains. Bien loin du folklore passéiste auquel on pourrait faussement assimiler les notions de tradition et d’identité locale, le label a sollicité les forces vives sur ses lieux d’implantation pour donner naissance à de multiples partenariats : musiciens, chanteurs, designers, artistes peintres, photographes et chefs cuisiniers défendent et honorent le patrimoine culturel du continent. Quand l’art de vivre séculaire répond aux attentes contemporaines Au vu de l’évolution démographique et économique de l’Afrique, Onomo Hotels a développé une offre hôtelière qui répond aux attentes des Africaines et Africains, certes, mais aussi des visiteurs de l’Afrique, et qui anticipe leurs besoins. Sa volonté a ainsi été de mettre à la disposition de la clientèle d’affaires régionale et internationale une offre hôtelière de qualité, respectant les normes de sécurité et d’hygiène, et offrant un cadre moderne, connecté, et surtout accessible à toutes les bourses. Implantés dans les zones d’affaires des capitales et des principales villes du continent africain, les hôtels Onomo ont la particularité de marier avec harmonie le confort contemporain et l’art de vivre africain, en assurant de plus une sécurité adaptée et une connectivité optimisée, deux exigences devenues incontournables pour tous, et que les derniers événements au plan sécuritaire ou sanitaire rendent plus prégnantes que jamais. Chez Onomo Hotels, la période de crise sanitaire que traverse actuellement la planète Terre est vue comme grande opportunité pour consolider l’engagement pris auprès des clients, des équipes et des partenaires de maintenir les hôtels comme des espaces sains et sécurisés. Ayant compris que la pandémie était, certes, une crise passagère, mais que son impact allait durer, on y très vite imaginé « le nouveau normal », concevant pour s’y adapter un dispositif sanitaire à la fois renforcé et souple, deux qualités que seule une bonne dose d’inventivité rend conciliables. Une gestion de la crise sanitaire efficace et solidaire Durant la première phase qui a suivi le déclenchement de la pandémie dans les différents pays du continent, les mots d’ordre au sein du groupe Onomo Hotels ont été la transparence, la communication et l’empathie. Un plan de continuité d’activité (PCA) a dès lors été rapidement établi autour de trois axes essentiels. Le premier axe concernait la création quasi- instantanée d’une cellule de gestion de crise basée au siège du groupe Onomo Hotels à Casablanca et composée de responsables opérationnels, responsables marketing et responsables communication, en charge d’un suivi continu et rapproché avec les directeurs des hôtels du continent. Le second axe avait trait à la protection des collaboratrices et collaborateurs du groupe, en direction de qui ont été multipliés les messages de prévention, et qui ont vu se réduire au maximum les effectifs présents sur place, selon des plannings spéciaux élaborés en fonction des besoins opérationnels pour les hôtels en activité. Le troisième axe prévoyait le maintien de la communication avec tous les clients, qu’ils soient résidents des hôtels ou qu’ils aient effectué des réservations pendant la période, pour les rassurer et répondre à leurs questions. À ces trois leviers s’ajoutent bien évidemment le renforcement du dispositif d’hygiène et la mise en place des procédures qui favorisent la distanciation physique et réduisent l’interaction directe. Les équipes, grâce à leur sens des responsabilités et à la formation adéquate qu’elles ont reçue, ont dès le début adopté un protocole sanitaire élaboré et l’ont déployé dans leurs hôtels respectifs. Sur le plan social, Onomo Hotels a tenu à apporter le soutien nécessaire aux autorités et au corps soignant en mettant à la disposition des autorités ses hôtels pour accueillir les voyageurs internationaux n’ayant pas pu rejoindre leurs familles. Les hôtels ont également été ouverts au corps médical pour accueillir les membres du personnel soignant dans des conditions optimales et leur permettre d’exercer leur mission sans risque de contamination de leur famille : des repas leur ont été offerts et des produits d’hygiène distribués, ainsi qu’aux patientes et patients de plusieurs centres hospitaliers.

Par ailleurs, pour assurer les meilleures conditions d’accueil aux clientes et clients et de travail aux collaboratrices et collaborateurs, un partenariat a été scellé avec le Bureau Veritas, leader mondial des services d’évaluation de conformité appliqués aux domaines de la qualité, de l’hygiène-santé, de la sécurité et de l’environnement (QHSE), afin de certifier ce dispositif sanitaire et d’assurer l’application des mêmes standards dans les 21 hôtels du groupe, sachant qu’à ce jour, la quasi-totalité des hôtels d’Afrique de l’Ouest et centrale a été labellisée.

Quelle vision pour demain ?

À la direction d’Onomo Hotels, on affirme que la période post-Covid-19 sera marquée par de nouvelles réglementations et habitudes de consommation. La reprise dans l’ensemble des hôtels est donc préparée dans un esprit attentif aux changements de priorités des voyageurs. Le fonctionnement post-crise s’articulera lui aussi autour de trois axes : hygiène, digitalisation et « sans contact », et enfin innovation dans la manière de faire de l’hôtellerie. En plus de l’assouplissement des conditions de réservation pour encourager les voyageurs à programmer ou à maintenir leurs prochains séjours, la façon d’exercer a été repensée de manière approfondie et la proposition de valeur redéfinie en offrant le « Food and Beverage » (boire et manger) avec le room-service ainsi que la livraison à domicile et le « Grab and Go » (plats à emporter) dans certains des hôtels. Les hôtels ayant connu une baisse du chiffre d’affaires, et certains marchés ayant été touchés plus que d’autres, c’est aujourd’hui seulement un début de reprise que connaît le groupe Onomo Hotels dans plusieurs régions du continent, sachant que cette reprise sera limitée jusqu’à la réouverture des frontières et la relance de l’économie, puisque la clientèle d’affaires est sa principale cible. Les projets de développement ont donc été entravés par la pandémie et, au vu du ralentissement de l’économie et des contraintes de déplacement, la priorité a été de veiller au maintien d’un environnement sécurisé pour les clients et collaborateurs, et les ouvertures initialement prévues cette année, dont celle d’Onomo Hotel Kampala, ont été mises en stand-by en attendant une vraie reprise de l’économie.

Andju Ani

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52