logo

Société: L’Europe n’est pas la seule « terre promise »

Isabelle Kolkol Loua vient de réaliser The Way, soutenu par l’ONFPP. Un film qui pose un regard neuf sur l’émigration clandestine en montrant comment Malick, le héros, résiste à la tentation d’aller en Europe et choisit de valoriser son savoir-faire dans son  pays.

L’Office national de formation et de perfectionnement professionnels (ONFPP) a estimé nécessaire de contribuer à la promotion de ce film qui traite de l’émigration clandestine parce qu’il contribue a expliquer à nos jeunes diplômés que, malgré les insuffisances dans le traitement de la question de l’emploi dans notre pays, la solution ne réside pas dans le choix d’aller risquer sa vie en Libye. Un diplômé de gestion, major de sa promotion comme c’est le cas de l’acteur principal du film The Way (Le chemin), peut ouvrir un restaurant et réussir », explique Lucien Beindou Guilao, directeur général de l’ONFPP (lire son interview p. 28-29). En effet, la réalisatrice guinéenne Isabelle Kolkol Loua se veut optimiste dans ce moyen métrage d’à peine quarante minutes qui ne montre ni cadavres flottant sur les côtes libyennes ni jeunes Africains ayant fui leur pays en quête du mirage européen, mais au contraire la détermination d’un jeune Guinéen, Malick (Lansana Keita), diplômé en gestion, qui résiste à la l’injonction maternelle répétée d’aller tenter l’aventure à l’étranger pour trouver de quoi subvenir aux besoins de la famille, quitte à traverser le désert libyen au péril de sa vie… Rougulatou Sylla joue le rôle de cette mère qui n’accorde aucun intérêt au projet professionnel de Malick : se lancer dans la restauration en créant sa PME dans son pays. Isabelle K. Loua joue sur le suspense en montrant comment Malick, personnage principal, feint de se laisser convaincre par un escroc lui faisant miroiter les images idylliques de la vie occidentale après avoir convaincu sa mère, mais il ne parviendra pas à le séduire. Certes, Malick partira de la maison, fera ses adieux à sa mère, mais… pour mieux se concentrer sur son projet. Cinq ans après, son entreprise a prospéré et, malgré les sommes d’argent régulièrement reçues, sa mère ne supporte plus l’absence de ce fils tant aimé. The Way sort des sentiers battus précisément en mettant en lumière un Malick qui, résistant à toutes les tentations, a fait le choix de valoriser son savoir-faire et son diplôme pour réaliser son rêve de réussir une entreprise sur place, montrant que l’idée selon laquelle la terre promise, c’est l’Europe, rien que l’Europe est fausse. Isabelle K. Loua a aussi voulu défendre l’image du jeune Africain, souvent présenté comme sans personnalité, sans convictions, toujours prêt à se laisser berner par les miroirs aux alouettes. Elle a le projet de faire doubler son film dans la plupart des langues autochtones de Guinée afin que son message touche aussi les parents et grands-parents. « Pour changer les mentalités, plus que les jeunes étudiants, ce sont les parents les premiers concernés », estime-t-elle.

Serge-Henri Malet

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52