logo

Entretien – Directeur général adjoint de Telecel Faso

Entretien – Directeur général adjoint de Telecel Faso

« Notre ambition : couvrir au moins un tiers de la population en 4G+ avant fin 2021 »

Boris Compaoré, directeur général adjoint de Telecel Faso, estime que l’acquisition de la 4G+ va permettre à l’opérateur de se réinventer et lui donner un coup d’accélérateur dans l’objectif d’offrir aux Burkinabè le meilleur des technologies numériques.

Vous avez lancé officiellement un réseau 4G+ de dernière génération en décembre 2020. Á quel niveau vous situez-vous en termes de compétitivité et de qualité de service ?

Boris Compaoré : Telecel Faso a effectivement procédé au lancement commercial de son offre 4G+ en décembre 2020 dans un environnement fortement concurrentiel. Dans ce contexte, il était évident que si nous voulions avoir droit de cité, notre offre haut débit devait être ce qui se fait de mieux sur la place. Nos équipes se sont donc attelées à mettre sur pied un réseau robuste et redondant qui délivre une qualité de service appréciée sur le marché. En termes de rapport qualité/prix, nous avons également les meilleures offres du marché car, comme vous le savez, Telecel, c’est offrir plus. En dehors des grandes capitales régionales que vous couvrez depuis le début, à quand votre 4G+ dans le reste du pays ? En ce qui concerne l’extension géographique du réseau 4G+, nous sommes déjà présents dans la quasi-totalité des chefs-lieux de région, soit 11 sur 13. De nombreux chefs-lieux de province et de département sont également couverts. Notre ambition est de couvrir au moins un tiers de la population avant fin 2021.

Le secteur du numérique, notamment celui des opérateurs de télécommunications, est en pleine transformation avec la baisse des revenus traditionnels voix et SMS. L’acquisition de la 4G+ va-t-elle faciliter la transition de Telecel vers de nouvelles chaînes de valeur ?

Vous avez raison, notre industrie est à la croisée des chemins, avec une forte pression sur ses métiers traditionnels et l’arrivée de nouveaux concurrents dits « OTT ». La voix, qui a été pendant longtemps notre coeur de métier, croît peu quand elle ne régresse pas. Il en est de même pour les SMS, progressivement remplacés par les messageries instantanées. Nous devons donc nous réinventer, et l’acquisition de la 4G+ donne un coup d’accélérateur à ce processus chez Telecel Faso. Notre ambition est clairement de faire profiter nos abonnés d’une grande diversité de services auxquels ils auront droit avec leur téléphone portable. Certains de ces services nécessitent un réseau haut débit, donc un investissement dans les infrastructures. C’est ce à quoi nous nous attelons. Notre plan de modernisation n’en est du reste qu’à ses débuts. Nous poursuivrons notre effort afin d’offrir aux Burkinabè le meilleur des technologies numériques.

Dans le registre de l’inclusion financière, envisagez vous de lancer votre solution Mobile Money ?

Le Mobile Money fait partie de nos projets à court terme : bientôt, nous mettrons sur le marché une solution fiable, abordable et adaptée aux besoins de nos abonnés et aux nouveaux usages.

Depuis cet investissement dans la licence 4G+ dont le coût est estimé à 80 milliards de FCFA et le lancement effectif de votre réseau, ressentez-vous une augmentation de votre part de marché dans ce secteur devenu très concurrentiel ?

Les offres que nous lançons connaissent un véritable succès. En attendant la publication des données collectées par le régulateur, il n’est pas hasardeux d’affirmer que le lancement de notre offre 4G+ a permis à Telecel Faso de gagner des parts de marché dans la fourniture de l’Internet mobile.

Lors de la cérémonie de lancement de vos offres 4G+, pourquoi avoir éprouvé le besoin d’exprimer la gratitude de Telecel Faso au gouvernement burkinabè pour la confiance qu’il avait su placer dans l’entreprise ces 20 dernières années ?

L’expression de notre gratitude à l’endroit du gouvernement burkinabè nous paraît naturelle. Nous sommes un opérateur majeur dans le contexte burkinabè. Nous sommes présents sur le marché depuis les débuts de la téléphonie mobile au Burkina Faso et notre activité est en croissance continue en dépit des nombreux défis. Il est donc normal que nous exprimions notre reconnaissance au gouvernement qui a su créer un cadre propice à la conduite de nos affaires. On dit souvent que la reconnaissance est la mémoire du coeur. Eh bien, à Telecel Faso, nous avons bonne mémoire et nous savons saluer à leur juste valeur les efforts consentis par le gouvernement pour nous aider dans notre croissance.

Dans le contexte de relance économique du Burkina Faso, qui devrait afficher une croissance du PIB de plus de 7,00 % en 2021, contre 2,5 % en 2020, quelle sera la contribution de l’opérateur Telecel Faso en 2021 ?

Depuis nos débuts sur le marché burkinabè, nous nous sommes résolument inscrits dans l’accompagnement de la croissance nationale. La pandémie de Covid-19 a négativement impacté le tissu économique national, avec son corollaire de difficultés de toutes sortes. Il faut donc relancer la machine économique, et Telecel Faso entend apporter sa pierre à l’édifice de reconstruction du tissu économique national, notamment en continuant à s’acquitter de toutes ses obligations fiscales et en soutenant les initiatives gouvernementales et privées qui peuvent soulager les populations. Nous mettons également à la disposition de notre réseau d’abonnés des offres et services qui tiennent compte de la situation des uns et des autres dans ce contexte particulier. Telecel Faso participe régulièrement au financement d’activités culturelles et sportives d’envergure nationale.

L’on vous voit également aux côtés des personnes défavorisées dans des opérations de plantation d’arbres ou de récompense de l’excellence scolaire. Quel sens donnez-vous à ces actions ?

Telecel Faso tient à sa dimension de société citoyenne. C’est une orientation voulue par son conseil d’administration, qui entend redistribuer une partie de nos bénéfices à ces vaillantes populations qui nous font confiance. C’est pourquoi nous ne ménageons aucun effort pour accompagner les initiatives qui nous sont soumises. En tant qu’entreprise de téléphonie mobile à capitaux exclusivement nationaux, nous mettons un point d’honneur à accompagner les initiatives locales ou gouvernementales dans tous les domaines. Notre présence auprès des manifestations d’envergure au niveau national ou auprès d’initiatives plus modestes doit être perçue non seulement comme une prime à l’excellence mais aussi comme un appel à l’effort soutenu, au don de soi. Nous nous investissons dans la promotion de la culture nationale parce qu’elle projette une certaine idée de nous. Nous accompagnons l’excellence scolaire parce qu’elle participe à la construction de la société de demain. Nos efforts dans le domaine sanitaire visent à construire des citoyens avec un esprit sain dans un corps sain. Telecel Faso a une identité burkinabè et en tire un sentiment de fierté légitime qu’elle veut renforcer en faisant corps avec les populations.

Propos recueillis par Louise Bibalou-Durand

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52