logo

Entretien – Directeur général de CI-MOTORS CORPORATION

Entretien – Directeur général de CI-MOTORS CORPORATION

« La mécanisation agricole est un maillon incontournable vers l’autosuffisance alimentaire »

Parmi les projets de CI-MOTORS CORPORATION figure un programme de retour à la terre destiné à la jeunesse afin de réduire le taux de chômage et de faire de l’autosuffisance alimentaire de la Côte d’Ivoire une réalité. Mamadou Camara, directeur général, nous donne un aperçu des produits et services déployés sur l’ensemble du territoire pour atteindre cet objectif.

CI-MOTORS CORPORATION est un acteur incontournable  de la mécanisation agricole. Depuis combien de temps existe cette société en Côte d’Ivoire ? Comment définir vos missions ? Êtes-vous présent sur l’ensemble des grandes villes du pays ?

Mamadou Camara : Tout d’abord, nous aimerions vous remercier pour l’opportunité que vous nous offrez de présenter nos belles idées par l’intermédiaire de notre entreprise. CI-MOTORS CORPORATION, basée en Côte d’Ivoire est née le 19 janvier 2015. Elle a donc sept ans d’existence, et c’est une entreprise spécialisée dans la vente de machines agricoles et la fourniture de services agricoles. Nous représentons plusieurs marques en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest, à savoir : CHALION, RIELA, MR-X, KETT et YANMAR. Nous avons obtenu notre premier marché avec l’ONDR (Office national de développement de la riziculture) devenu l’ADERIZ (Agence pour le développement de la filière riz) dans les conditions formelles et normales d’obtention de celui-ci. Ce marché fut le précurseur de l’activité de CI-MOTORS CORPORATION. Nos missions sont : faciliter l’accès à la mécanisation et à la motorisation des activités agricoles en Afrique subsaharienne, appuyer le secteur agricole dans l’exploitation de la terre et le transport des produits issus des récoltes, et enfin dynamiser davantage l’activité agricole en la rendant plus rentable. De ce fait, nous multiplions nos activités de vente de matériels et de prestations de service sur l’ensemble du territoire ivoirien : nous souhaitons nous inscrire dans le développement de la Côte d’Ivoire car nous avons la conviction que la mécanisation agricole constitue un maillon incontournable vers l’autosuffisance alimentaire. Actuellement, nous effectuons des prestations à Yamoussoukro, Odienné, Tarifé, Eloka  (Bingerville), Dabou et Anguedédou. Peut-on avoir un aperçu de la façon dont est diversifié votre portefeuille de produits ? Nous disposons d’une gamme large et variée de produits agricoles, notamment des machines pour toute la chaîne de production agricole : les machines pour labourer la terre que sont les tracteurs, les charrues à disques et les pulvériseurs, des machines pour semer les graines comme les semoirs de riz, de maïs, etc., des machines pour récolter comme les faucheuses, les moissonneuses-batteuses-vanneuses, etc., les équipements post-récoltes que sont les décortiqueuses, les sécheuses de grains, les silos, etc., et enfin également des appareils allant jusqu’à tester la teneur en humidité d’une céréale. Que représentent les équipements de CI-MOTORS CORPORATION pour la mécanisation de l’agriculture ivoirienne ? Nos équipements permettent de faciliter l’activité agricole, d’optimiser le temps de travail ainsi que d’accroître la rentabilité. De plus, grâce aux machines innovantes que nous mettons sur le marché, nous avons le projet d’un programme de retour à la terre destiné à la jeunesse afin de réduire le taux de chômage et, comme nous le disions, de faire de l’autosuffisance alimentaire en Côte d’Ivoire une réalité. En dehors de la vente de marchandises, avez-vous d’autres services à proposer au secteur agricole ? Depuis bientôt quatre ans, nous nous sommes lancés dans la prestation de services agricoles afin de permettre à nos clients qui n’ont pas assez de moyens de bénéficier de l’utilisation de nos machines et d’avoir accès aux spécialistes dont nous disposons pour obtenir des réponses précises et efficaces à leurs demandes spécifiques. Quels sont votre part de marché et votre positionnement dans le secteur de la mécanisation agricole ? Nous sommes une petite entreprise avec un grand projet qui se bat pour affirmer sa place et son utilité dans le secteur. Ce que nous pourrions dire, c’est que nous croyons en notre projet, en la modernisation de l’agriculture ivoirienne et en l’autosuffisance alimentaire de la Côte d’Ivoire. En termes de chiffre d’affaires, comment ont évolué vos résultats en 2021 par rapport à 2020, et quelles sont les perspectives en 2022 ? L’année 2021 fut, en termes de chiffre d’affaires, une année positive et au-delà de nos espérances, ce qui nous conforte dans l’idée que nous répondons à un besoin bien réel. Pour 2022, nous espérons faire encore mieux et, surtout, satisfaire nos clients et les fidéliser. En somme, nous avons un espoir encore meilleur pour l’avenir de l’agriculture ivoirienne.

Propos recueillis par Paul de Manfred

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52