logo

Entretien – Directeur général de la Banque de l’Union – Côte d’Ivoire

Entretien – Directeur général de la Banque de l’Union - Côte d’Ivoire

« La BDU-CI est un acteur important du financement des PME et PMI »

Sur la période 2019-2021, Idrissa Wélé Diallo, dirigeant de la Banque de l’Union-Côte d’Ivoire (BDU-CI), peut se réjouir d’un total bilan qui a fait un bond de plus de 63 %. Il rappelle également que son groupe bancaire est un acteur majeur de la finance dans l’UEMOA, avec un réseau de filiales et de succursales couvrant 6 des 8 pays de la sous-région.

En termes de part de marché, comment a évolué le positionnement de la BDU-CI, implantée depuis janvier 2015, soit depuis plus de 7 ans ? Quelle est l’évolution des chiffres clés ces dernières années ?

Idrissa Wélé Diallo : Depuis l’ouverture des guichets à la clientèle, les activités de la banque connaissent une progression dynamique. Nonobstant une conjoncture économique peu favorable, marquée par les conséquences de la pandémie de Covid-19, la banque a continué à se développer, montrant ainsi sa forte  résilience face à la crise sanitaire. Sur la période 2019-2021, le total bilan a fait un bond significatif puisqu’il est de plus de 63 %. Les emplois et ressources clientèle ont augmenté respectivement de 192 % et 274 %. Quant au produit net bancaire (PNB), il a connu une croissance de plus de 95 %. Ces performances traduisent la pertinence des choix stratégiques opérés par notre établissement et démontrent l’engagement des équipes qui oeuvrent au quotidien à faire de ces choix une réalité. LA BDU-CI avance donc très concrètement dans son ambition de se positionner comme la banque de détail de référence en Côte d’Ivoire. Quelles sont les grandes réalisations issues de la mise en oeuvre du plan stratégique 2019-2021 ? Les progrès enregistrés au titre de la mise en oeuvre du plan stratégique 2019-2021 portent notamment sur l’accroissement et l’élargissement de la base clientèle, le développement du réseau d’agences, l’intensification de la collecte des ressources, le renforcement de la structure financière de la banque ainsi que la consolidation du dispositif de gestion des risques. Les chiffres annoncés plus haut illustrent parfaitement la bonne mise en oeuvre des orientations stratégiques, dont ils sont la conséquence éloquente. Comment évolue votre stratégie visant à accompagner les PME-PMI, et que proposez-vous comme produits et services dévolus à cette clientèle spécifique des PMEPMI ? La BDU-CI se positionne comme un acteur important du financement des PME et PMI. L’expertise avérée de nos équipes et les solutions de financement adaptées aux besoins de cette clientèle ont permis à la banque d’accroître sensiblement sa part de marché sur cette cible. L’accompagnement des PME et PMI étant un axe prioritaire de développement de la banque, nous proposons à ces partenaires privilégiés de l’économie nationale une gamme variée de produits et services répondant au mieux à leurs besoins d’investissements ou d’exploitation courante. Ce sont entre autres des avances sur marchés publics ou privés, des crédits à court ou moyen terme ainsi que des escomptes de factures et d’effets de commerce, le tout à des conditions très compétitives par rapport à la moyenne constatée sur la place bancaire de la Côte d’Ivoire. En outre, nous mettons un point d’honneur à traiter avec la plus grande diligence les sollicitations de nos PME et PMI afin de leur octroyer les moyens de rester performantes dans l’exécution de leurs activités et de jouer pleinement leur rôle dans le développement du pays. Comment la BDU-CI s’emploie- t-elle à se démarquer dans un secteur bancaire où la concurrence est devenue rude pour la trentaine d’établissements présents ? Depuis 2015, avez-vous renforcé votre politique de proximité par l’ouverture d’agences dans les principales villes du pays ? Nous mettons l’accent sur l’expérience client. Pour cela, en plus de notre réseau, qui est constitué de 13 agences – 9 à Abidjan et 4 dans les villes de l’intérieur du pays –, nous nous employons à développer des solutions digitales permettant aux clients d’avoir accès à leurs comptes et d’effectuer les opérations courantes à distance. En outre, la banque s’est dotée d’un dispositif de gestion des réclamations afin de prendre en compte les éventuels points d’insatisfaction des clients et d’y apporter des solutions. Á l’instar d’autres groupes bancaires, le groupe bancaire Banque de Développement du Mali (BDM-SA) fait de l’intégration économique régionale l’atout de sa politique commerciale. Après l’ouverture de filiales en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, en Guinée-Bissau et au Mali, à quelle cadence l’ouverture d’autres filiales va-t-elle se poursuivre afin d’étendre votre réseau dans la zone UEMOA ? Le groupe BDM est sans conteste un acteur majeur de la finance dans l’UEMOA. Á ce jour, il possède un réseau de filiales et de succursales qui couvre 6 des 8 pays de la sous-région : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Sénégal, le Togo et le Mali. Comme vous le savez, la Banque de Développement du Mali est accompagnée dans cette aventure par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et par les Chambres de commerce et d’industrie de différents pays de l’UEMOA. L’ambition est de créer un groupe bancaire avec des capitaux provenant de l’UEMOA et dont les centres de décision soient implantés dans l’UEMOA. Pour l’année 2022, quelles sont vos priorités ? L’année 2022 est la première année de mise en oeuvre du nouveau plan stratégique 2022- 2024, dont les axes prioritaires sont l’accélération de la conquête de clientèle sur les marchés cibles de la banque, l’amélioration de l’expérience client et de l’expérience collaborateur, et enfin la poursuite de la digitalisation de nos processus.

Propos recueillis par Paul de Manfred

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52