logo

Entretien – Directeur général de Versus Bank

Entretien – Directeur général de Versus Bank

« L’avenir de la banque, c’est le digital »

Avec la dynamique de transformation de Versus Bank que vous avez amorcée en 2020, quels sont les enseignements de l’exercice 2021 ?

Jérôme Ehui : Les orientations stratégiques que nous avons définies en 2020 sont dans la droite ligne des nouvelles ambitions que nos actionnaires nourrissent pour la banque. Mon équipe et moi-même avons la lourde charge et la responsabilité de porter ces ambitions. Dès 2020, la dynamique de transformation que nous avons amorcée nous a permis d’obtenir des résultats visibles et de nous positionner davantage sur le marché bancaire ivoirien. Il faut garder à l’esprit que la conduite du changement nécessite une mobilisation collective et un engagement constant des équipes qui sont chargées de mettre en oeuvre les décisions prises par le comité de direction. Elle nécessite également de la part des décideurs la capacité à déceler, au fur à mesure de la mise en oeuvre des stratégies, les points forts et les points faibles de chaque solution en vue d’améliorer ce qui doit l’être. Au cours de l’exercice 2021, nous avons noté des avancées significatives dans l’amélioration de nos services à la clientèle, et nous sommes satisfaits de notre capacité à nous ouvrir de façon agile à la clientèle. Les différents produits pensés pour notre clientèle en 2021 seront bientôt mis sur le marché pour répondre à ses attentes et demandes. En 2021, nous avons également mis un accent particulier sur le respect de la réglementation bancaire. Nous comptons donc préserver les acquis de l’exercice écoulé, et persister dans cette bonne dynamique. C’est un impératif pour garder la confiance de nos partenaires et la crédibilité de notre institution, qui est la banque leader dans le financement des PME : nous sommes une banque de taille intermédiaire avec de grandes ambitions, et chaque exercice est une opportunité pour notre banque de s’améliorer et de grandir. En 2021, comment ont évolué vos différents chiffres clés par rapport à 2020 ? Les chiffres de 2021 sont justement en cours d’audit par nos commissaires aux comptes et, comme vous le savez, nous attendons généralement les chiffres certifiés pour les communiquer. Mais je peux déjà affirmer que l’activité est en hausse, malgré un ralentissement constaté en fin d’année du fait de certaines limites réglementaires à observer. Les volumes de financements accordés ont augmenté de 16 %, dépassant les 210 milliards de FCFA, et le PNB devrait lui aussi augmenter de 20 %. Quant au résultat net, il devrait poursuivre son évolution, tout comme l’ensemble de nos indicateurs financiers. La banque continue de grandir puisque son total bilan, dont les actifs avaient dépassé les 100 milliards de FCFA en 2020, devrait pour la première fois se rapprocher des 160 milliards de FCFA en 2021. Donc, en 2021, tout comme en 2020, nous nous développons. Versus Bank, l’une des quatre banques publiques ivoiriennes, était initialement orientée vers les PME-PMI. Pourquoi avoir décidé de développer le segment des particuliers et professionnels avec une gamme spécifique de produits et services ? Á quoi correspond cette nouvelle stratégie et quels sont les objectifs visés ? Versus Bank est en effet, à l’origine, une banque dédiée au financement des PME-PMI. Elle a progressivement développé dans ce domaine une expertise sans pareille faisant d’elle le leader et la référence en matière de financement des entreprises. En tant qu’entreprise publique, nous avons la responsabilité, plus que toute autre banque, de soutenir notre économie et d’aider notre pays à atteindre l’émergence. Cette responsabilité se matérialise par un accompagnement soutenu de nos entreprises. Mais nous voulons aller encore plus loin et jouer un rôle encore plus important dans la dynamisation de notre économie nationale en contribuant à faire progresser le taux de bancarisation. Il nous faut jouer pleinement notre rôle de banque citoyenne et pour ce faire, nous allons à la conquête des particuliers et des professionnels. Nous allons combler les besoins de notre clientèle retail avec des produits spécifiques qui répondent au mieux à ses attentes et à ses nouvelles habitudes de consommation. Aujourd’hui, la digitalisation prend de plus en plus d’ampleur. Les populations ivoiriennes, de plus en plus digitalisées, ont recours aux outils digitaux dans leur quotidien pour acheter, vendre ou encore bénéficier de services particuliers. L’avenir de la banque, c’est le digital, et nous en sommes conscients. Par ailleurs, la problématique du logement est aussi devenue un important défi à relever pour notre pays. Nous voulons donc mettre sur le marché des offres bien étudiées permettant à nos concitoyens de devenir propriétaires, avec des facilités. En prenant en compte toutes ces réalités, notre banque se transforme pour contribuer au développement de notre pays.

Propos recueillis par Serge-Henri Malet

Auteur

EA Magazine

Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.

EA Magazine LLB Afrique
Économies Africaines apporte un nouvel éclairage sur l’évolution des pays du continent africain, ces pays en pleine transition et en plein essor.
SAVOIR PLUS
ARTICLES RÉCENTS
Contact Info
LLB Afrique
  • 91 Rue FAUBOURG ST HONORE 75008 Paris – France
  • +33 1 42 65 25 52